Requin océanique (Carcharhinus longimanus)
Requin océanique, crédit: Dan Seddon

Requin océanique (Carcharhinus longimanus)

Introduction

Le requin océanique, appelé aussi requin longimane, est le rêve de rencontre de beaucoup de plongeurs. Ce requin, curieux et inquisiteur, n’hésite pas à s’approcher des plongeurs laissant un souvenir impérissable derrière lui. Malgré tout, ce requin est méconnu et bien souvent incompris.

Il est classé vulnérable selon l’UICN.

Clé d'identification

Ce requin est reconnaissable facilement grâce à sa couleur qui varie entre le brun et le gris selon les individus, mais surtout grâce à ses nageoires pectorales très grandes et arrondi. Ses tâches blanches au bout de ses nageoires provoquent parfois une confusion avec le requin à pointe blanche de récif ( Carcharhinus albimarginatus), la principale différence morphologique entre ces deux espèces est la taille des nageoires pectorales et leurs formes. 

Zone de vie et répartition

Le requin océanique est un animal pélagique vivant dans les eaux chaudes (entre 20 et 28 degrés). Il possède donc une aire de répartition très grande, mais sa chasse intensive a diminué le nombre d’individus de cette espèce qui l’a rendu alors rarement observable. Cependant, il reste des endroits où il est présent tel que l’Egypte, les Bahamas ou la Polynésie française.

Régime alimentaire

Ce requin vivant au large est un opportuniste et donc possède une grande diversité alimentaire. Il se nourrit principalement de céphalopodes pélagiques ou de poisson osseux (barracuda, thon, dorade, marlin…). Ce régime alimentaire peut parfois s’étendre à des raies pastenague, des tortues marines ou même des mammifères marins si l’occasion se présente.

Le requin océanique se servirait des tâches blanches situé au bout de ses nageoires comme des leurres. En effet, celles-ci étant visibles de loin, elles seraient alors confondues par les poissons qui penseraient à une proie potentielle. Ainsi, le poisson se rapproche du requin et celui-ci à alors une opportunité de chasse. 

Reproduction

Le requin océanique est vivipare mettant bas jusque 15 juvéniles. Sa période de gestation est estimée à 1 an. Les femelles atteignent leurs maturités sexuelles à partir de 2 mètres environ tandis que les mâles à partir de 1m80.

Le "requin du naufragé"

Le requin océanique est considéré comme l’un des requins les plus dangereux du monde. Cependant, les attaques sur l’Homme sont rares. Cette réputation est expliquée aux légendes concernant les naufrages. La plus connue est l’histoire de l’USS INDIANAPOLIS, ce navire militaire ayant chaviré en 1945, est l’un des naufrages les plus connus. Après avoir chaviré, de nombreux survivants auraient été “dévorés” par les requins océaniques. Cette histoire, s’étant amplifiée avec le temps, a valu le surnom de “requin du naufragé” à ce prédateur. Mais cette légende a été démentie en partie, la plupart des naufragés souffraient d’hypothermie et de déshydratation, un grand nombre d’entre eux seraient alors mort. Ces personnes auraient été les premières victimes des attaques. Cependant, il est possible que lors de cette tragédie, d’autres naufragés se soit fait attaquer dû à leur vulnérabilité. Malgré cela, on peut affirmer que les attaques de requins longimanes sont extrêmement rares, mais leurs réputations est quant à elle bien présente. 

Classification :

Ordre : Carcharhiniformes

Famille : Carcharhinidae

Genre : Carcharhinus

Paul Abaut

Étudiant en biologie marine passionné des requins qui aime partager sa passion pour ces prédateurs. Également guide de plongée N4.

Laisser un commentaire