Requin bordé (Carcharhinus limbatus)
Crédit: Bruno Labin

Requin bordé (Carcharhinus limbatus)

Introduction

Le requin bordé (Carcharhinus limbatus) est un animal que l’on retrouve dans la catégorie des espèces quasi-menacées sur la liste rouge de l’UICN. Cette espèce est pélagique.

Clé d'identification

 fuselé type carcharhiniformes

 longueur maximale d’environ 2 m.

tache noire au bout de la première nageoire dorsale.

Zone de vie et répartition

Le requin bordé se retrouve dans l’Atlantique Ouest, il hiverne dans les eaux claires, peu profondes et littorales du sud-est de la Floride d’environ janvier à mars. Ce chasseur est nocturne. Cependant, on le retrouve aussi du coté Ouest de l’Atlantique ainsi que dans la Méditerranée. On retrouve le bordé aussi le long de l’Océan Indien en passant par la mer Rouge jusqu’à l’île de Taiwan, mais aussi au Nord, à l’Est et à l’Ouest de l’Australie.

Cette espèce peut former de grandes agrégations pouvant aller jusqu’à des milliers d’individus à moins de 200 m de la plage. Il est également une proie pour les plus gros requins, tel que le grand-marteau (Sphyrna mokarran). Malgré leur grande taille, ils se trouvent souvent dans des eaux relativement peu profondes, comme les marées, qui sont probablement une zone importante pour leur alimentation. La proie du grand requin-marteau comprend généralement des batoïdes, des téléostéens et d’autres requins, il n’est donc pas surprenant qu’il ait été repéré dans et autour des agrégations de C. limbatus, qui fournissent une abondance de proies possibles.

Il est donc probable que les agrégations soient effectuées pour la sauvegarde de l’espèce comme un banc de sardines. Il a été observé que comme le requin marteau halicorne (Shyrna lewini) les bancs de C. limbatus ne se forment que le jour pour se séparer lors de la chasse à la tombée de la nuit. Une seule exception a été observée au mois de juin où, de jour comme de nuit, ils restent en bancs.

Régime alimentaire

C. limbatus est un prédateur agile se nourrissant de céphalopodes et de crustacés. Le régime alimentaire de cet animal est composé de poissons téléostéens, les proies les plus importantes étant le mojarra argenté (Eucinostomus argenteus), le hareng à fil (Opisthonema oglinum) et de blanche cendrée (Gerres cinereus). Les analyses mensuelles de longueur ont révélé que les juvéniles restent dans la zone de la nurserie pendant 14 à 16 mois après la naissance, atteignant une longueur d’environ 130 cm  pendant cette période.

Reproduction

Les juvéniles cherchent généralement à se protéger dans le refuge (un refuge peut être tout espace qui protège un organisme du danger.) le plus proche disponible pour minimiser les pertes et donc pour optimiser les chances de survie de l’espèce. 

Les juvéniles de plusieurs espèces de requins utilisent des sites de nurserie en eau peu profonde où les jeunes peuvent grandir avec un risque réduit de prédation. Il se peut que l’évitement des prédateurs puisse être un aspect plus important pour les pépinières que l’abondance des proies. En revanche, plusieurs autres études ont enregistré des prédateurs sur les petits requins même lorsqu’ils se trouvent dans des eaux peu profondes.

Classification

Ordre : Carcharhiniformes

Famille : Carcharhinidae

Genre : Carcharhinus

Sources

Fishbase, WORMS (World Register of Marine Species)

Marine and Freshwater Research 53(2) 543 – 550 Published: 22 April 2002

1 December 2008 Occurrence, Diet and Growth of Juvenile Blacktip Sharks, Carcharhinus limbatus, from Los Roques Archipelago National Park, Venezuela

Journal of Fish Biology (2008) 73, 650–662 Feeding ecology and growth of neonate and juvenile blacktip sharks Carcharhinus limbatus in the Timbalier–Terrebone Bay complex, LA, U.S.A.

Galerie

crédit: Bruno Labin
Crédit: Bruno Labin
crédit: Benoit Verdeille
Crédit: Galice Hoarau

Matteo Maurel

Je suis un jeune ayant fait des études d'aquariologie, passionné des requins, ayant travaillé avec certaines espèces en aquarium, avec comme objectif de changer les mentalités.

Laisser un commentaire