L’évolution dans le temps des requins
Photo de la première description de l'espèce / (LATHAM, 1794)

L’évolution dans le temps des requins

Les requins sont présents sur Terre depuis plus de 400 millions d’années. Ils ont survécu à plusieurs crises biologiques qui ont été fatales à la plupart des autres êtres vivants présent sur cette planète. Mais comment sont-ils apparus ? Comment ont-ils évolué ?

L'origine des requins

Tout commence sous l’ère primaire, le paléozoïque. Les premiers poissons cartilagineux sont apparus il y a 500 millions d’années. D’une forme simple et dépourvue de yeux et de bouche, ils avaient un aspect assez primitif de poissons. Il fallu attendre plusieurs dizaines de millions d’années avant que la notochorde devienne un squelette cartilagineux, que les yeux naissent ainsi que les ailerons. Dépourvus de mâchoires, ces poissons se nourrissaient probablement de sédiments. Un peu plus tard, une mâchoire apparue chez ces poissons. Cette mâchoire a évolué à partir du premier arc cartilagineux qui soutenait alors les branchies. Les nageoires se sont elles aussi développe. Ces deux améliorations combinées ont permis à ces poissons d’acquérir une plus grande diversité de proies et donc d’étendre leur aire géographique. C’est cependant à partir du dévonien qu’apparaissent les premiers requins, il y a environ 409 millions d’années. Cependant, cette estimation n’est réalisée qu’à partir de fossiles retrouvés. Il se pourrait qu’ils soient apparus bien avant ! Les premiers requins étaient du genre Doliodus, qui avait une forme très particulière. En effet, on peut dire que ce requin ne ressemble en aucun cas à un requin.

Du dévonien au Jurassique

Les premiers requins que l’on considère comme reconnaissable est le Cladoselache. Il aurait vécu de la fin du dévonien jusqu’à la fin du Trias (380 millions d’années – 203 millions d’années). L’âge d’or des requins est au Carbonifères qui a commencé il y a 355 millions d’années à la suite de la grande crise de la fin du dévonien. Cette grande extinction qui a entraîné une disparition de près de 75 % des espèces vivantes à permis aux requins de se développer, de régner en maître sur les océans et ainsi de se diversifier. Beaucoup de requins préhistoriques sont en réalité des descendant de la lignée des chimères tel que le Stethacanthus ou même Helicoprion avec une mâchoires inférieurs en forme de spirale. Ces requins sont restés les seigneurs des mers jusqu’à la fin de la période du Permien. Durant cette période, une vague d’extinction massive a eu lieu entrainant une disparition de près de 96 % de la vie marine.

Du Jurassique à nos jours

Pour restituer, l’air du Jurassique est celle (ou il n’y a pas eu de tyrannosaure.) qui se situe entre le trias (200M-135M) et le cétacé (135M-65M). Nous allons donc voir de cette époque, jusqu’à nos jours. Nous commençons donc notre petit voyage il y a de cela 200 millions d’années (même Drucker n’était pas née), pour nous intéresser à un premier animal, le plésiosaure de la famille des plesiosauridae. Il paraît qu’en allant dans un certain lac, il y en a encore un en vie, il lui ont même donné un petit nom. Ces animaux sont effectivement apparu au début du Jurassique et disparurent à la fin du cétacé, ils nous intéressent, car cette famille fait partie des seules animaux qui chassaient les requins. Il a donc joué un rôle majeur dans leurs régulations. À cette époque les requins étaient déjà des prédateurs établis et en haut de la chaîne alimentaire, celui qui était tout en haut de cette chaîne, tout le monde le connais, il s’agit de Carcharodon mégalodon (megalo=très grandes – don=dontus=dents) ce requin qui faisait entre 18 et 20 m de long faisait parti ce ce que l’on nomme aujourd’hui les lamnidés, on lui attribut le régime alimentaire et la forme du requin blanc cependant des sources démontrent qu’il est plus proche du requin mako que du grand blanc, de même que sont régime alimentaire était aussi composé de baleines.

On va même jusqu’à lui changer de famille, celle des lamnidae comme le grand blanc serait une erreur et ferait parti de la famille des otodontidae qui est une famille éteinte, en tout cas ce qui est sur c’est qu’il faisait parti de l’ordre des lamnidés. À cette époque, les requins commencent donc déjà à avoir des traits de ceux que l’on connaît aujourd’hui. Un requin qui a disparu, mais qui demeure intéressant est hybodus hitienensis faisant parti du genre hybodus contenant 3 espèces. Ces animaux vivaient du Permien (paléozoïques entre 295M et 250M) jusqu’à la fin du Cétacé, il y a 65M d’années. Ces ancêtres sont intéressants, car ils présentent une arme que l’on retrouve sur certains requins et notamment les hétérodontus (voir article sur les dents), à savoir des épines dorsales. Les requins ont donc encore une fois évolué jusqu’à nos jours en ne prenant à leurs ancêtres que des capacités faisant d’eux les animaux que l’on connaît.

Les requins ont traversé les âges depuis plus de 400 millions d’années. Ils ont survécu à de nombreuses vagues d’extinction massive qui ont été fatals à la plupart des autres espèces. Ils sont aujourd’hui menacés, il est donc important des les protéger et c’est pourquoi nous luttons chaque jour pour leur protection en essayant de sensibiliser les personnes qui nous suivent. Nous vous invitons à suivre notre Newsletter et à suivre notre page Facebook pour être au courant de chacune de nos sorties. 

Merci à Mattéo Maurel pour sa participation à cet article, en espérant qu’il vous ait plu. 

Source

Shark education 

http://sharks-mission.fr/

dinosoria

Paul Abaut

Étudiant en biologie marine passionné des requins qui aime partager sa passion pour ces prédateurs. Également guide de plongée N4.

Laisser un commentaire