Ange de mer commum (Squatina squatina)
Crédit : inconnu

Ange de mer commum (Squatina squatina)

Introduction

L’ange de mer commun (Squatina squatina) est un magnifique requin qui a la capacité de s’enfouir dans le sable pour se cacher de ses proies et d’éventuels prédateurs. Son nom pourrait faire penser à un animal paisible et lent mais ce requin est enfaite un prédateur vif et vorace qui chasse en embuscade.

Classé sur la liste rouge de l’UICN sous le statut d’espèce en danger critique d’extinction.

Clés d'identifications

Corps large et aplati avec des nageoires pectorales et pelviennes larges, sans nageoire anale.

Coloration allant du gris au rougeâtre ou au brun verdâtre, avec de petites taches blanches et des points noirâtres épars sur le dos.

Taille commune de 150 cm, Taille maximale de 250 cm.

Zone de vie et répartition

Il vit entre 5 et 150 mètres de profondeur. C’est une espèce benthique présente sur les côtes et le long du plateau continental, il peut aussi pénétrer dans les estuaires. On le retrouve principalement sur les fonds de sable ou de boue. 

On le retrouve en Atlantique Nord-Est : du sud de la Norvège, de la Suède et des îles Shetland au Maroc et au Sahara occidental, en passant par les îles Canaries, la Méditerranée et la mer noire. 

Régime alimentaire

L’ange de mer commun se nourrit principalement de poissons plats et d’autres poissons benthiques, mais aussi de raies, de crustacés et de mollusques.

Pour chasser il s’enfouit dans le sable et ne laisse dépasser que ses yeux en attendant une proie potentielle. Dès qu’une proie lui passe sous le nez, il “bondit” sur elle en la gobant entièrement. Il est vorace et mange un peu toutes les proies qui lui passent sous le nez du moment qu’elles rentrent dans sa bouche.

Reproduction

Ovovivipare, au bout de 8-10 mois de gestation, les portées donnent naissance à 7 à 25 petits anges dont la taille varie entre 24 et 30 cm. Les femelles deviennent généralement plus grandes que les mâles. 

Conservation

L’ange de mer est en danger critique d’extinction, ses populations sont en baisse, de plus cette espèce fait partie des 100 espèces (animales) les plus menacées au monde selon l’UICN.

Ils sont très sensibles aux prises accessoires des chalutiers pêchant dans le fond, les palangres de fond, les filets maillants et les dragues. La pêche au chalut démersal a augmenté en intensité et en efficacité sur le plateau et le talus de l’Atlantique du Nord-Est et de la Méditerranée au cours des 50 dernières années. L’espèce a également été capturée par des pêcheurs sportifs utilisant des techniques de pêche à la ligne et au harpon, ce qui pourrait avoir été une source importante de mortalité dans les eaux irlandaises, et pourrait encore être une source de mortalité dans les Îles Canaries.

La dégradation des habitats importants pour les requins anges par un développement côtier non durable et une infrastructure côtière sont aussi préoccupante, en particulier dans les zones de nourricerie identifiées dans les eaux côtières peu profondes.

Les règlements du Conseil européen interdisent de pêcher, de conserver à bord, de transporter et de débarquer le S. squatina dans toutes les eaux Européennes, cependant ce n’est pas encore assez car ce requin est menacé par les prises accessoires.

Pour comprendre ce qu’est une prise accessoire et comprendre pourquoi les requins sont menacés par la pêche même dans les cas où elle ne les vise pas directement, lisez cet article et pour savoir comment aider à sauver des requins à votre échelle lisez cet article.

Divers

Ce requin est souvent parasité par la sangsue marine Stibarobdella macrothela.

Il est utilisé frais et séché salé pour la consommation humaine, et éventuellement pour l’huile et la farine de poisson.

Classification

Ordre : Squatiniformes

Famille : Squatinidae

Genre : Squatina

Melvin Cornevin

Lycéen de 17 ans passionné des requins et autodidacte.

Laisser un commentaire