Quelles menaces pèsent aujourd’hui sur les requins ?
Crédit : Antony Dickson

Quelles menaces pèsent aujourd’hui sur les requins ?

Avant de vous expliquer pourquoi les requins sont menacés, et par quoi, nous devons vous expliquer pourquoi les requins sont indispensable pour la survie de nos océans et donc pour notre propre survie

Pour faire simple. Les requins, prédateurs ultimes de la chaîne alimentaire, régulent les populations des autres gros poissons prédateurs comme les mérous, les carangues ou les thons (consommateurs du troisième ordre) pour ne citer qu’eux. Ces autres gros prédateurs régulent les poissons plus petits (consommateurs du deuxième ordre) qui eux régulent les populations de petit crustacé (consommateurs du premier ordre) qui consomment les végétaux chlorophylliens et le phytoplancton

Si les requins venaient à disparaître, les autres prédateurs qui ne se feraient plus chasser viendraient à être en surpopulation, et décimeraient tous les poissons en dessous d’eux dans la chaîne alimentaire. Les petits crustacés qui ne seraient plus régulés par ces poissons deviendraient trop nombreux et décimeraient le phytoplancton (phytoplancton qui produit de l’oxygène). 

Ce serait un désastre pour nos océans qui ne s’en remettraient pas. En bref, si les requins disparaissent, les océans meurent et si les océans meurent, nous mourrons. (70 % de l’oxygène provient du phytoplancton, donc de nos océans, le poumon vert de la planète n’est en réalité qu’un mythe.).

Si vous voulez en savoir plus à ce sujet vous pouvez vous renseigner de votre côté. Maintenant, on va se concentrer sur ce qui menace les requins.

La surpêche et les prises accidentelles

Crédit : Kin Cheung

La pêche est une des plus grandes menaces qui fait aujourd’hui face aux requins. Les squales ont un faible taux de reproduction, une maturité sexuelle tardive et pour couronner le tout, des portées très faibles

Ces trois facteurs les rendent très sensibles à la surpêche, plusieurs années sont donc nécessaires pour que les populations se reconstituent, contrairement à beaucoup de poissons osseux péchés habituellement. On ajoute à cette pêche, les prises accidentelles qui sont elles aussi meurtrières pour les requins. Lors de la pêche au thon par exemple où la plupart des prises ne sont pas des thons, mais des requins et d’autres prédateurs qui ne sont pas visés à la base. 

Les requins sont principalement péchés pour leurs ailerons, leur cartilage et l’huile de leur foie. Contrairement à ce que l’on pourrait penser le commerce de requin ne s’étend pas qu’aux pays asiatiques. En France, aussi, on retrouve du requin dans de nombreux domaines (ainsi que dans de nombreux autres pays). On retrouve du requin dans certains cosmétiques, des bijoux, des vêtements, et même dans certains supermarchés. Pour en savoir plus à ce sujet je vous conseille cet article.

Le changement climatique

Crédit : Rachel Jarboe

La température de l’eau agit sur les requins à différentes échelles. Notamment sur leurs lieux de vie. 

La plupart des squales ne peuvent pas maintenir leur corps à une température supérieure à celle de leur environnement, ces espèces doivent donc vivre dans des eaux ayant des températures supérieures a celle de leur corps. Avec le réchauffement climatique, les températures continuent d’augmenter et à force ces espèces doivent ou devront migrer définitivement vers de nouvelles zones plus fraîches pour pouvoir survivre et parfois ce changement d’habitat à un impact négatif sur la chaîne alimentaire. Les espèces ne pouvant pas aller dans des zones moins chaudes disparaîtraient.

De plus la fonte des calottes glaciaires entraîne une grande arrivées d’eau douce qui se mélange à l’eau salée. Ce mélange fait baisser la salinité de l’eau des océans. Ce changement de salinité peut avoir un impact direct sur les squales qui ne supportent pas l’eau douce en grande quantité.

La pollution

Crédit : Brian Yurasits

Voici les deux principaux types de pollutions qui constituent une menace pour les requins.

Le premier type de pollution qui vous est peut-être venu à l’esprit est celle des déchets humains, notamment les déchets plastiques et les filets de pêche abandonnés. Si vous y avait pensez vous avez raison. Ces déchets sont bel et bien une menace pour les requins, mais aussi pour toute la faune et la flore marine. Ces déchèts peuvent sois provoquer des mutilations aux animaux marins qui peuvent par la suite provoquer leur mort ou alors les tuer directement s’ils l’ingurgitent. Notamment par asphyxie.

Le deuxième type de pollution, moins connu, est la pollution chimique. Elle est pourtant élevée. Elle provient des activités industrielles et agricoles

En effet les stations d’épuration n’éliminent pas tous les polluants et beaucoup d’entre eux se retrouvent en mer. Ensuite, les courants marins les disséminent un peu partout dans nos océans. 

Parmi ces polluants on retrouve : des hydrocarbures qui créent une couche imperméable à la surface de l’eau empèchant les échanges gazeux ; des détergents ; des produits chimiques provenant des peintures et solvants sur certains bateaux ; des métaux lourds comme le plomb ou le mercure, ces métaux s’accumulent dans le foie des animaux et remontent la chaîne alimentaire jusqu’aux requins et même aux humains. Plus l’animal est gros, plus la concentration de ces métaux est élévée.

L'aménagement des littoraux

Crédit : Belinda Fewings

De nombreuses espèces de requins utilisent les littoraux et les estuaires pour se nourrir et donner naissance. Mais le sur développement du tourisme a amener à créer de nombreux aménagement comme des plages de sable fin, des ports et des digues. Ces zones sont maintenant sur fréquentées par les touristes et les bateaux, qui amènent leur lot d’effets négatifs avec eux. Notamment la pollution et la dégradation des fonds. Ceci amène les requins ainsi que d’autres espèces à délaisser ces zones car elles ne disposent plus des ressources pour lequelle elles étaient la auparavent.

Nous nous disions qu’il était important de faire un point sur les différentes menaces qui pèsent de nos jours sur les requins pour pouvoir ensuite agir pour eux et pour leur protection.

Une des premières choses que nous souhaitons mettre en place pour les aider est la consommation responsable, c’est un mot d’ordre important à retenir pour aider les requins et donc nous aider et nous protéger nous-même dans le futur, “Consommez Responsable !“. Pour pouvoir apprendre à consommer responsable dès maintenant, très simplement, sans vraiment changer vos habitudes, lisez cet article.

Melvin Cornevin

Lycéen de 17 ans passionné des requins et autodidacte.

Laisser un commentaire