L’un des requins les plus rares au monde
Requin grande-gueule (Megachasma pelagios) / Crédit : Tom Haight

L’un des requins les plus rares au monde

Dans ce nouvel épisode de requin insolite nous allons vous parler d’un requin très méconnu auprès du grand public mais aussi auprès des scientifiques, le requin grande-gueule (Megachasma pelagios). On ne sait pas grand chose sur son mode de vie et sa biologie, la façon dont il se reproduit ainsi que son état actuel de conservation (ce requin est classé comme “préoccupation mineure” selon l’IUCN depuis peu).

Un requin très rare

Ce requin est l’un des requins les plus rare au monde, il est rarement observé (d’après l’IUCN il y a eu 124 observations entre sa découverte en 1976 et 2018.). L’une des causes de cette rareté est son mode de vie, il vit en général entre 300 et plus de 1000 mètres de profondeur la journée et effectue une migration verticale la nuit pour aller dans des eaux un peu moins profondes à moins de 30 mètres de profondeur. Malgré sa rareté, ce requin a une répartition assez large dans les zones tropicales et tempérés des principaux océans.

Un physique insolite

Voici une vidéo de Discovery montrant un requin grande-gueule.

Une des choses qui fait que ce requin est insolite est son physique, le requin grande-gueule présente un physique particulier, mais surtout une “grande gueule” comme le témoigne son nom commun. 

La taille de sa tête correspond à environ la moitié de la longueur du corps de l’individu, ce qui est vraiment énorme, et sa bouche peut mesurer jusqu’à 1 mètre, elle est composé de plein de petite dent. Essayez d’imaginer si nous, les humains, nous avions une tête qui faisait la moitié de notre corps, je pense que ce serait compliqué au quotidien. 

De plus même sans parler de sa tête, le requin grande-gueule est un très gros poisson pouvant atteindre les 5 mètres facilement, sans compter qu’il est assez large. La taille maximale recensée pour cette espèce est entre 8 à 9 mètres de longueur (Martínez-Ortizet al. 2017).

Que mange-t-il avec une si grande bouche ?

Requin grande-gueule
Crédit : Tom Haight

Alors ? Que mange ce requin ? Pourquoi il a une bouche aussi imposante ? 

En fait, ce requin est un requin filtreur comme le requin baleine (Rhincodon typus) et le requin pèlerin (Cetorhinus maximus). Il se nourrit de plancton, de meduses, mais aussi de petit crustacés comme le krill.

Donc, non, s’il a une grande bouche armé de plein de toute petites dents ce n’est pas pour se nourrir de grosse proie, mais plutôt d’une énorme quantité de petite proie. S’il y a une si grande bouche, c’est aussi parce qu’il a une technique de chasse très particulière que nous expliquons juste en dessous. 

Une technique de chasse inédite ches les requins ?

Pour se nourrir, il ne nagerait pas la bouche grande ouverte pour filtrer l’eau et attraper le plancton comme les requins baleines et pèlerins, car selon les scientifiques, s’il nageait comme tel, cela créerait une pression négative par laquelle l’eau et les proies seraient écartées. Il ne pourrait donc pas se nourrir de cette manière. En fait le requin grande-gueule utiliserai une autre technique de chasse qui est inédite chez les requins. 

Nous pensons qu’il attirerait ses proies avec une bande bioluminescente le long de sa mâchoire supérieure (ce sont en fait des tissus bioluminescents), pour ensuite toutes les engloutir avec un seul mouvement de bouche à la manière des rorquals ou des baleines à bosse, c’est ce qui expliquerait sa “grande-gueule”. 

Schéma décomposant les 3 temps du mouvement de chasse du requin grande-gueule
Source : LJV Compagno, Relationships of the Megamouth Shark, Megachasma pelagios (Lamniformes: Megachasmidae), with Comments on Its Feeding Habits 

Si nous résumons et simplifions l’étude, premier temps (A) le requin montre sa bande bioluminescente pour attirer les proies près de sa bouche, deuxième temps (B), il décroche sa mâchoire qui crée un mouvement d’eau qui aspire toutes les proies à l’intérieur de sa bouche et troisième temps (C), il referme sa bouche et expulse toute l’eau par ses branchies.

Il semblerait aussi que ce requin suive le même indice lumineux que ses proies, c’est ce qui expliquerait sa migration nocturne. Ses proies évoluent à une luminosité spécifique qui les forceraient à rester à grande profondeur le jour et à plus faible profondeur la nuit et donc le requin les suivrait. C’est donc pour cette raison qu’il remonterait en surface la nuit. Il faut savoir que dans l’océan la lumière a du mal à pénétré sous la surface et la quantité de lumière disponible diminue très rapidement en fonction de la profondeur à laquelle nous sommes.

Conclusion

Ce requin est très mystérieux et méconnu, bien que cet article soit court, nous nous disions que c’était une bonne idée de vous en parler pour le mettre un peu en lumière, notamment sa technique de chasse. Personne ne parle jamais de ce requin, pourtant, il reste énormément de chose à découvrir à son sujet. Nous sommes curieux de voir ce que nous pourrions découvrir dans le futur sur cette espèce. Nous vous proposerons bientôt une fiche espèce réunissant toutes les informations disponible à son sujet.

Sources

FishBase, ADW (AnimalDiversityWeb), IUCN redlist

Ryan M. Kempster*, Shaun P. Collin. Electrosensory pore distribution and feeding in the
megamouth shark Megachasma pelagios (Lamniformes: Megachasmidae).

K. Nakaya, R. Matsumoto, K. Suda. Feeding strategy of the megamouth shark Megachasma pelagios (Lamniformes: Megachasmidae)

LJV Compagno, Relationships of the Megamouth Shark, Megachasma pelagios (Lamniformes: Megachasmidae), with Comments on Its Feeding Habits 

Melvin Cornevin

Lycéen de 17 ans passionné des requins et autodidacte.

La publication a un commentaire

  1. Nadinature

    Très intéréssant, merci
    Nadine

Laisser un commentaire